Fondation au nom de Sélène

Objectifs de
la Fondation au Nom de Sélène

  • Retrouver nos racines et notre culture : la France est un pays riche d’une nature généreuse faite de terroirs et de cultures alimentaires diverses qui font son renom.
  • Regrouper des producteurs partageant les mêmes valeurs que celles de la charte de la Fondation au Nom de Sélène
  • Former autour d’eux une communauté militante de citoyens qui viennent les aider pour participer à des évolutions économiques et sociales qui mettent l’humain au cœur des changements.
  • Créer des emplois en installant beaucoup d’agriculteurs-pionniers mais aussi en générant des activités complémentaires à une agriculture de qualité (conditionnement des produits, transformation pour plus de valeur ajoutée, tourisme etc.)
  • Occuper harmonieusement le territoire, l’embellir (paysages) et le vivifier (écoles, services publics …)
  • In fine, prouver la viabilité d’un modèle économique créateur de lien social grâce à une économie solidaire.

Le contexte

Le développement d’une agriculture industrielle au cours des 50 dernières années a généré une désertification du territoire, une perte de diversité et des productions obtenues avec des produits chimiques et des organismes génétiquement modifiés (OGM) dangereux qui ont épuisé les sols.

Le bio ne représente que 8,5% des surfaces agricoles en France. La forte demande (+ 13% en 2019) n’est pas couverte par la production locale (+ 8% par an), conduisant les distributeurs à importer des produits « bio » de l’étranger.

L’attractivité du marché du bio amène tous les grands distributeurs à vouloir prendre « des parts de marché ». Ces prédateurs avec leurs stratégies de volumes et de prix bas, sont un danger pour l’agriculture paysanne et locale qui défend la qualité et la solidarité